New name - Trioworld

24/02/2021

Bienvenue chez Trioworld!

Suite à la fusion, l'année dernière, de deux des principaux acteurs du secteur, Trioplast et AFP, le Groupe dévoile aujourd'hui la nouvelle dénomination sociale de l'entreprise et confirme sa volonté de mener l'industrie du film en polyéthylène vers une circularité et des solutions d'emballage durables.

Aujourd'hui, nous sommes fiers de vous annoncer l'arrivée de notre nouvelle marque, Trioworld, sur le marché. Outre un nom audacieux et un nouveau look, cette nouvelle marque apporte bien sûr son lot de nouveautés que nous aimerions partager avec vous.

– Chez Trioworld, nous sommes convaincus que le monde peut être plus sûr et plus sain pour tous grâce au plastique, déclare Andreas Malmberg, PDG, du group Trioworld mais nous devons optimiser son utilisation et réduire l'empreinte carbone de nos clients. L'étape la plus importante de ce parcours passe par l'utilisation de plastiques recyclés dans notre portefeuille de produits. Nous comptons augmenter de façon substantielle le recours aux plastiques recyclés, en visant un ratio de plus de 30 % de plastiques réutilisés d'ici 2025 et un objectif, à plus long terme, de plus de 50 %.

– Nous avons la force et l'expertise nécessaires pour apporter les changements qui bénéficieront aux générations futures, tout en offrant dès à présent des solutions d'emballage optimisées, précise Andreas Malmberg. Parmi les exemples récents de leadership circulaire dans l'industrie, citons le film étirable haute performance recyclé à +50 % après consommation dédié aux applications de stabilité de charge, les solutions de formage-remplissage-scellage (FFS) à base de plastiques recyclés, le film d'emballage pour tissus à forte teneur en plastiques recyclés, adaptés à l'impression haute définition, ainsi que des solutions EPI (équipement de protection individuelle) recyclées, développées durant la pandémie. Le Groupe Trioworld propose également un certain nombre de solutions non fossiles, telles que le film étirable haute performance Katan-Ex.

ÅTervunnet material i maskinsträckfilm

27/01/2021

Trioworld lance un film étirable machine contenant plus de 50 % de PCR

Le lancement du film étirable de haute performance Trioloop est une étape importante pour Trioworld qui s’attache à développer des produits respectueux de l’environnement

Grâce à des concepts durables comme Triolean™ (davantage de finesse et des performances durables ou améliorées), Triogreen™ (produits à base de matières premières renouvelables) et Trioloop™ (produits obtenus à partir de plastique recyclé), Trioworld occupe une place de leader sur le marché des emballages intelligents réduisant l’impact climatique. Le film machine soufflé Trioloop contient plus de 60 % de matériau recyclé, dont un minimum de 51 % de PCR (matériau recyclé post-consommation).

Soucieux de répondre aux besoins futurs d’une société circulaire, Trioplast développe des produits à base de matériau recyclé. Chez Trioworld, le plastique usagé n’est pas un déchet mais une ressource sans cesse réutilisée.

Press release

Film FFS Triogreen® en polyéthylène bio

31/03/2021

Film FFS Triogreen® en polyéthylène bio

Film neutre en CO2* et certifié Forme-remplissage-scellage avec des performances supérieures

Chez Trioworld, nous nous spécialisons dans les solutions de film plat FFS (forme-remplissage-scellage) pour les installations automatiques d’emballage à grande vitesse. Nous innovons constamment dans nos produits FFS afin de réduire autant que possible l’empreinte carbone et de montrer la voie dans le domaine des solutions de film industriel durables à l’échelle mondiale. Par conséquent, nous sommes ravis de vous présenter le premier film plat FFS bio certifié, composé à près de 98 % de polyéthylène bio. Le film FFS Triogreen® réduit l’impact environnemental jusqu’à 100 % par rapport aux matériaux fossiles, ce qui le rend neutre en CO2, tout en assurant des performances supérieures en termes de résistance au déchirement, de vitesse d’emballage et de stabilité des procédés.

En savoir plus et voir la vidéo ici

Trioworld aide le secteur de la santé à réduire son impact sur l’environnement - Trioworld

11/06/2021

Trioworld aide le secteur de la santé à réduire son impact sur l’environnement

Des protections jetables résistantes pour le personnel de santé et qui respectent l’environnement Trioworld aide le secteur de la santé à réduire son impact sur l’environnement en recyclant en toute sécurité des équipements de protection individuelle (EPI) usagés et en utilisant ces derniers pour fabriquer de nouveaux produits. C’est une considération non négligeable lorsqu’on sait que la demande d’EPI a augmenté pendant la pandémie, entraînant la production de volumes de déchets considérablement plus importants.

Trioworld, le plus grand fabricant de films plastiques de Suède, est en train d’évaluer un nouveau concept d’EPI jetables en coopération avec la Région de Stockholm et l’Hôpital Danderyd. Ce concept implique que l’hôpital collecte les EPI dans le cadre d’un système de recyclage à codage couleur et les traite comme des déchets dangereux jusqu’à ce que tous virus aient été éliminés. Les EPI sont ensuite triés, nettoyés et fondus pour fabriquer de nouveaux équipements. « Nous sommes heureux de le faire, même si cela implique une charge de travail supplémentaire. Tout le monde au sein du département a le sentiment non seulement de faire quelque chose de positif pour l’environnement, mais aussi de promouvoir de nouveaux développements. Nous avons déjà commencé à réfléchir à la manière d’organiser les processus de tri et de manutention, si nous assumons la responsabilité de ce genre d’EPI pour tout l’hôpital », explique Björn Wiktorin, responsable d’unité d’approvisionnement au département commun des services hospitaliers, conjointement avec Ronny Vallen de l’unité logistique.

Le concept a décollé quand Trioworld a commencé à travailler avec le centre de commandement de la Région de Stockholm pendant la pandémie. Trioworld a commencé à fabriquer des EPI pour le personnel de santé dans son usine de Landskrona. Des travaux ont été lancés simultanément pour améliorer les EPI existants, lorsqu’il est apparu clairement que ceux-ci ne répondaient pas aux exigences imposées par la pandémie. « Dans le cadre de notre partenariat avec Trioworld, la question du recyclage et de l’environnement a été soulevée très tôt. J’ai discuté du problème avec l’équipe de direction et plusieurs services de l’hôpital et j’ai reçu un accueil extrêmement favorable malgré leur lourde charge de travail à cette époque. Les responsables des questions environnementales de la Région de Stockholm m’ont contactée lorsqu’ils ont eu connaissance du projet pilote et ont voulu suivre les développements », souligne Johanna Albert, anciennement chef du centre de commandement et professeur associé d’anesthésie et de soins intensifs à l’Hôpital Danderyd. Lennart Hagelqvist qui est en charge du projet chez Trioworld est d’avis que le concept a fourni l’occasion de développer les produits même les plus simples. « Par le passé, nous à l’Ouest faisions fabriquer les produits dans des pays à bas revenu pour réduire les coûts, plutôt que de développer de nouveaux concepts. Nous avons réussi désormais à fabriquer un tablier fait à 95 % de plastique recyclé, qui est plus confortable et qui produit moins d’électricité statique. Les tabliers sont ainsi plus faciles à enfiler par le personnel de santé. »

Le processus de recyclage à l’hôpital a été planifié en plusieurs étapes, pour permettre de trier plus facilement les EPI usagés et d’éviter une propagation de l’infection lors de leur collecte. Il est important que les déchets soient faciles à trier et que les produits biodégradables, le papier et le caoutchouc n’entrent pas dans le système. L’hôpital travaille également avec Novoplast qui installe actuellement un système de pointe capable de trier et de nettoyer à moindre coût de gros volumes de déchets.

« Nous pouvons réduire les émissions jusqu’à 85 %. »

Lennart Hagelqvist

Le concept est très important d’un point de vue environnemental. La méthode d’analyse du cycle de vie montre qu’un accroissement des activités de recyclage permettra de réduire les importations et de faire chuter de façon spectaculaire les émissions de dioxyde de carbone. « En triant comme nous le faisons actuellement et en utilisant le système mis au point par Novoplast, nous pensons pouvoir enregistrer une réduction des émissions allant jusqu’à 85 % », explique Lennart Hagelqvist, « et nous supprimons les émissions de dioxyde de carbone qui auraient été produites par le transport des produits d’Asie en Suède. En même temps, nous pouvons garantir l’accès aux EPI en Suède. »

TRIOWORLD

Trioworld fabrique depuis longtemps des films résistants aux virus et aux bactéries pour des fournisseurs importants. Pendant la pandémie, l’entreprise a commencé à fabriquer également des EPI jetables. À l’heure actuelle, Trioworld est à même de fournir jusqu’à 230 millions de tabliers et près de 40 millions de vêtements de protection par an. Plus d’informations sur trioworld.com

Le premier film de liage avec contenu recyclé : préparez-vous à un avenir durable !

20/07/2021

Le premier film de liage fabriqué à partir de matière recyclé : préparez-vous à un avenir durable !

Adopter notre premier film de liage fabriqué avec de la matière recyclée revient à faire avancer l’agriculture durable ! Sa première qualité : il est fabriqué à partir de PCR, un contenu recyclé post-consommation.

Nous fabriquons des films étirables avec de la matière recyclée post-industriel (PIR) depuis un certain temps déjà. L’utilisation de matière PCR était la suite logique du cheminement. L'intégration du PCR dans nos produits est assez révolutionnaire, c’est ce qui permet de créer la circularité. En 2019, nous avions lancé avec succès un film d’enrubannage contenant de la matière PCR. Maintenant c’est au tour du film de liage (qui remplace le filet dans les presses à balles), il a pour rôle de comprimer la balle avant l’enrubannage. En ajoutant un film de liage avec PCR à notre gamme de produits, nous avons développé une solution globale pour une agriculture plus durable !

 

Réduction de l’empreinte carbone d’au moins 40 %

Le nouveau film de liage contient 30 % de PCR. L’utilisation d’un contenu recyclé réduit l’empreinte carbone du produit d’au moins 25 %. En outre, le nouveau produit est plus fin qu’un film standard. Réduire l’épaisseur de 20 µm à 16 µm permet d’utiliser moins de matériau sur la balle. Combiné à l’utilisation de matière recyclé, la réduction d’épaisseur entraîne une réduction totale de l’empreinte carbone d’au moins 40 %, calculée par balle et par rapport à des produits vierges standards.

« L’utilisation de matière recyclée post-consommation nous rend quasiment uniques sur le marché », explique Anders Larsson, chef produit chez Trioworld. « Nous réalisons des analyses de cycle de vie (LCA) sur nos produits, qui démontrent une réduction de l’empreinte carbone. » Notre modèle d’évaluation du cycle de vie (LCA) mesure l’empreinte carbone de différents types de film, à partir du moment où la matière première (pétrole, film recyclé ou matériau végétal) est extraite jusqu’au moment où le produit fini quitte notre usine.

 

Avantages supplémentaires : efficacité et rentabilité

Une balle enveloppée à la fois d’un film de liage PCR et d’un film d’enrubannage PCR présente un certain nombre d’avantages pour l’utilisateur final :

  • La manutention des balles est plus efficace : il est facile de sectionner les deux films en une seule fois, car ils sont fabriqués à partir du même matériau.
  • Un film plus fin implique davantage de longueur sur le rouleau et davantage de balles par rouleau de film. Cela augmente l’efficacité et réduit aussi considérablement l’empreinte carbone.
  • Les propriétés du film de liage permettent une moindre quantité d’air au sein de la balle et une meilleure conservation, donc un fourrage de meilleure qualité pour les animaux
  • Le film d’enrubannage de la balle et le film de liage peuvent être recyclés en en même temps.

Comme vous pouvez le constater, la production d’enrubannage est plus durable et la santé de l’exploitation agricole est garantie. Les exploitations sont alors préparées à un avenir durable !

 

Une révolution pas-à-pas

Développer un film de liage avec du PCR présente certains enjeux. Depuis de nombreuses années, la production de film d’enrubannage est liée aux composants vierges et à la fabrication d’un produit de qualité stable. Mais, lorsqu’il s’agit de PCR, le marché est entièrement nouveau. Il faut rechercher la manière d’obtenir les matériaux, la manière de les fabriquer, de les évaluer et de les développer.

Cependant, nous sommes convaincus qu’il s’agit là de la seule solution pour progresser vers une agriculture durable. Nous avons déposé en 2019 une demande de brevet pour nos produits fabriqué à partir de matière PCR.

Il s’agit d’une révolution pas-à-pas. Après avoir développé un prototype que nous avons testé dans nos laboratoires, nous avons réalisé des essais sur le terrain avec des agriculteurs. Aujourd’hui notre nouveau film de liage est en test chez un grand nombre d’agriculteurs qui participent à l’évaluation finale du produit. Cela nous permet de voir comment notre produit fonctionne sur différentes machines, et différentes cultures mais aussi sous différents climats. Ces essais sont de bons indicateurs afin de constater que ses performances sont sans faille.

« Les résultats ont été positifs à la fois en termes de performances et de qualité de conservation », fait remarquer Anders Larsson. « Le produit vient désormais compléter notre gamme de produits durables qui permet aux agriculteurs et aux entreprises de travaux agricoles d’enrubanner des balles exclusivement avec des produits fabriqué à partir de matière recyclée. » Le lancement officiel de notre nouveau film de liage est prévu pour 2022.